Séminaire “Les adultes et l’éducation populaire par le cinéma (1899-1946)”

Les travaux du Groupe d’étude – Histoire de la formation d’adultes (GEHFA) ont conduit récemment à la publication d’un ouvrage collectif : L’image dans l’histoire de la formation des adultes, Françoise F. Laot (dir.), Paris, L’Harmattan, coll. Histoire et mémoire de la formation, 2010. Dans la continuité de cette recherche, le GEHFA organise un cycle de séminaires sur l’éducation populaire des adultes par le cinéma.

En France, dans la première moitié du XXème siècle, les associations laïques et confessionnelles ont eu pour ambition d’encadrer les loisirs des adultes. Dans cette perspective, elles ont notamment instauré de vastes réseaux d’éducation des publics d’adultes au moyen du cinéma : le fameux « cinéma éducateur ». Ce cinéma éducatif se constituait comme une véritable alternative au cinéma commercial que les éducateurs considéraient démoralisant. Il était par ailleurs distinct du mouvement des ciné-clubs, dans la mesure où il programmait des films de tout venant. A partir du milieu des années 1950, le cinéma éducateur fut éclipsé par la cinéphilie, c’est pourquoi nous avons choisi de circonscrire notre recherche à la première moitié du XXème siècle.

Ce cycle a pour objectif d’explorer la diversité des actions de ce cinéma d’éducation populaire à l’attention des adultes et d’interroger ses multiples fonctions en tant qu’il enseigne, éduque, forme et propage tout à la fois. La problématique générale qui consiste à se demander pourquoi et comment les dispositifs d’éducation par le cinéma se sont adaptés aux publics d’adultes sera abordée selon trois axes :

1. Le rôle des organisations étatiques ou paraétatiques dans l’éducation populaire des adultes par le cinéma (le ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts, le ministère de l’Agriculture, le Comité national de défense contre la tuberculose, l’Office national d’hygiène social, l’Union française des offices du cinéma éducateur laïque); l’importance du cinéma de Jean Benoit-Lévy dans le réseau du cinéma éducateur.

2. Les actions de formation des adultes par le cinéma dans leur diversité thématique : la propagande hygiéniste (lutte contre la mortalité infantile, les maladies vénériennes, la tuberculose, le taudis), l’éducation à la citoyenneté, l’éducation économique et sociale, la formation professionnelle.

3. Le cinéma éducateur, un cinéma qui se situe à la frontière entre enseignement, éducation et propagande : la prise en compte de la diversité des publics d’adultes (hommes / femmes, espaces urbains / ruraux), la lutte entre œuvres laïques et confessionnelles, le rôle de Joseph Brenier dans la structuration des loisirs dirigés, la propagande dans l’espace colonial, les politiques d’éducation des adultes par le cinéma dans le monde.

 

Programme :

 

Les adultes et l’éducation populaire par le cinéma (1899-1946)

 

Mardis 4 octobre, 6 décembre 2011 et 7 février 2012

 

Coordination Pascal Laborderie
(enseignant en Sciences de l’information et de la communication à l’IUT de Troyes,

associé à l’IRCAV – Paris 3)

 

1ère séance : Mardi 4 octobre 2011 / 15h30-17h30

Éducation populaire et images animées dans l’entre-deux-guerres en France :
l’œuvre cinématographique de Jean Benoit-Lévy

Intervenante : Valérie Vignaux, maître de conférences, habilitée à diriger les recherches,

à l’université François-Rabelais de Tours.

Au cours de cette séance on s’intéressera à la façon dont l’étude de l’œuvre cinématographique de Jean Benoit-Lévy (composée de plus de trois cents films, courts moyens mais aussi longs métrages) a permis de retracer des politiques publiques en faveur d’une production de films destinés à l’éducation populaire, sous-tendue par la mise en place de modes de diffusion, l’ensemble fonction de représentations sociales spécifiques à la période.

A partir d’exemples empruntés aux films on montrera les difficultés épistémologiques d’une telle entreprise. En effet, outre le fait qu’il a fallu restituer des activités, des mentalités et des vocables aujourd’hui révolus, il s’agissait aussi de passer outre, en les interrogeant, les discours dévalorisants qui accompagnent le cinéma éducateur depuis les années soixante-dix.

L’œuvre cinématographique de Jean Benoit-Lévy, restituée dans toute sa complexité économique, institutionnelle mais aussi esthétique, a ainsi démontré l’amplitude et l’importance sociale d’emplois éducateurs du cinéma dans l’entre-deux-guerres en France. Or, en retrouvant un temps de l’histoire d’usages non commerciaux du cinéma en France on était également conduite à repenser les activités cinéphiliques de l’après seconde guerre. Ainsi, se découvre une autre histoire du cinéma en France, histoire en cours d’écriture.

 

2e séance : Mardi 6 décembre 2011 / 17h-19h

Former aux métiers du cinéma dans les années 20 en France :

projectionniste et directeur de salle

 

Intervenant : Philippe Bourdier, maître de conférences en arts à l’Université d’Orléans,

est spécialiste de la didactique des images et des textes en réception scolaire.

L’intervention mettra en évidence les choix didactiques des manuels de formation professionnelle pour les opérateurs projectionnistes dans les années 1920-1930. Quelles conceptions les discours verbaux et iconiques de ces manuels trahissent-ils du spectacle cinématographique, de la projection de films comme expérience, mais aussi de la formation professionnelle ?

 

3e séance : Mardi 7 février 2012 / 15h30-17h30

Le cinéma d’éducation laïque dans l’entre-deux-guerres :

à la croisée du politique et de l’associatif

Intervenante : Nathalie Sévilla est Maître de conférences en STAPS à l’IUFM de Lorraine, membre du Centre de recherche universitaire lorrain d’Histoire, Université Paul Verlaine-Metz.

Dans l’entre-deux-guerres, le monde éducatif, dont la Ligue de l’Enseignement, s’approprie le nouveau vecteur culturel qu’est le cinéma. Faute d’une prise en charge du cinéma d’enseignement et d’éducation par l’État, la Ligue confédérale, sous l’impulsion de Joseph Brenier, opte et œuvre pour le développement et le regroupement des offices du cinéma éducateur en son sein par la création de l’Union française des œuvres du cinéma éducateur laïque (UFOCEL). L’homme a su rallier et structurer un ensemble d’initiatives privées pour répondre aussi à la concurrence du cinéma catholique. Force d’actions, de coordination et de propositions dans ce domaine, la Ligue œuvre par ce vecteur à la formation (civique, professionnelle, culturelle) mais aussi à la laïcisation des jeunes adultes. Elle agit comme un groupe de pression pour que l’État définisse une véritable “ politique culturelle ” du cinéma d’enseignement et d’éducation, au sens où l’entend Pascal Ory : médiation, création et organisation. Joseph Brenier souhaite mener le projet plus loin : intégrer l’UFOCEL dans le giron de l’Education nationale pour un ministère au service de la formation de tous les publics dans les domaines social et culturel. L’analyse du profil des responsables des offices, bien souvent cadres de l’Éducation nationale, témoignent de leurs engagements pluriels (politique, laïque, associatif ou maçonnique). L’organisation se place aussi dans les structures internationales avec le souci de promouvoir les échanges avec l’étranger dans une perspective pacifiste. Elle invite l’industrie française à ne pas s’enfermer dans la production d’un format national. Par une politique de la présence, elle veille, à son niveau, sur l’ingérence potentielle des pays non démocratiques au sein de la SDN.

Voir aussi le programme en ligne sur le site du GEHFA :

 http://www.gehfa.com/2_Seminaires_et_autres/Evenements.htm

Posted in Colloque et Journée d'études | Tagged , , | Leave a comment

Cinéma(s) en didactique(s) – 1ère journée d’études


Va se dérouler à Tours, le 21 octobre prochain, une première journée d’études consacrées aux usages didactiques du cinéma au XXe siècle.

Cette journée réunit une dizaine de chercheurs venant d’horizons disciplinaires multiples, sciences de l’information et de la communication, histoire contemporaine, études cinématographiques, histoire du cinéma, etc.

Elle interroge les relations entre cinéma et didactique à partir de trois axes : institutions, médias et médiateurs, et s’efforce de penser ensemble des sujets généralement dissociés, comme cinéma d’auteur et médiations.

Le programme ci-dessous avant d’en rendre compte ultérieurement.

ProgrammeDidac

Posted in 1. Cinéma (s) éducateur(s), Colloque et Journée d'études | Tagged | 1 Comment

Les Offices du cinéma éducateur

Raymond Borde et Charles Perrin, Les Offices du cinéma éducateur ou la survivance du muet, 1925-1940, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1992, 120 p.

compte-rendu en ligne rédigé par Remy Pithon,Vingtième siècle, n°38, 1993, p. 132.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/xxs_0294-1759_1993_num_38_1_2700_t1_0132_0000_2

Posted in Ressources | Tagged , | Leave a comment

Office du cinéma éducateur de Montpellier

Les bulletins de l’Office du cinéma éducateur de Montpellier sont consultables sur le site de la BnF, http://gallica.bnf.fr/searchInPeriodique?spe=Cin%C3%A9ma&arkPress=cb327583955%2Fdate&lang=FR

Posted in Bibliographies, Ressources en ligne | Tagged , , , | Leave a comment

1895 n°41 “Archives”

Dans le numéro 41 de la revue 1895 consacré aux Archives, dirigé par Valérie Vignaux, et disponible en ligne sur http://1895.revues.org/245, on trouve plusieurs articles consacrés aux relations entre cinéma et pédagogie.

 

Posted in 2. Cinéma(s) amateur(s), 4. Histoire du cinéma, Bibliographies, Ressources en ligne | Tagged , , , | Leave a comment

Cinéma-école

Didier Nourrisson, Paul Jeunet (dir.), Cinéma-école : aller-retour, Saint-Etienne, Presses de l’université de Saint-Etienne, 2001, 278 p.

Depuis sa naissance, le cinéma, art majeur du XXème siècle, vecteur culturel et médiatique en même temps que secteur économique à forte charge symbolique, n’a cessé d’entretenir avec l’Ecole (de la Maternelle à l’université) des rapports marqués par l’ambiguïté, tant par l’image peu satisfaisante, voir caricaturale qu’il a donnée de l’institution scolaire que par l’utilisation médiatique méfiante que celle-ci en a fait depuis longtemps.

Le cinéma peut se présenter alternativement ou simultanément comme un enjeu pédagogique de premier plan et/ou comme un objet de défiance et de débat.

Le colloque qui s’est tenu en novembre 2000 a Saint-Étienne, une capitale du cinéma éducateur, a tenté de faire le point sur ces drôles de rapports entre l’acte filmique et l’acte éducatif . Il a réuni pour cela des pédagogues, des historiens, des sociologues, des professionnels du cinéma.

Posted in Bibliographies, Colloque et Journée d'études | Tagged , | Leave a comment

Jean Brérault

Josette Ueberschlag, Jean Brérault, l’instituteur cinéaste (1898-1973), Saint-Étienne, Publications de l’Université, IUFM Lyon-Saint-Étienne, 2007, 332 pages. Préface de Didier Nourrisson.

Dans son ouvrage, Josette Ueberschlag s’efforce de traiter les deux aspects de la question : apporter une connaissance des activités de Jean Brérault et réfléchir sur la naissance et le développement du cinéma comme moyen pédagogique, en somme ce qui devient, après la guerre, le cinéma scolaire et aussi le cinéma éducatif. De vifs débats traversent cette mise en place, cinéma muet ou cinéma sonore, formats des films du 9,5 millimètres répandu avec le Pathé-Baby, diffusé par des coopératives et par les proches de Célestin Freinet, ou autres formats préconisés par d’autres circuits commerciaux, par les catholiques dans les patronages ou par des initiatives en direction des campagnes. Ces débats, souvent politiques, ne se limitent pas à l’Hexagone et affectent les relations internationales. Il en résulte des luttes qui traversent la Ligue de l’enseignement qui finit par imposer le 16 millimètres. Une étude aux riches perspectives !

Jacques Girault, « Compte rendu de Josette Ueberschlag, Jean Brérault, l’instituteur cinéaste (1898-1973), 2007 », Le Mouvement Social, et en ligne : http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=1545.

 

Posted in Bibliographies | Tagged , | Leave a comment

Cinéma pédagogique et scientifique

Béatrice de Pastre-Robert, Monique Dubost et Françoise Massit-Folléa, Cinéma pédagogique et scientifique. A la redécouverte des archives. ENS Éditions, 2004, 133 p.

compte-rendu rédigé par Pierre Alban Delannoy ,paru dans  Études de communication, 27/2004, mis en ligne le 12 mars 2009. URL : http://edc.revues.org/index225.html

Posted in Bibliographies | Tagged , , | Leave a comment

Images et pédagogie : discours, débats, polémiques

Images et pédagogie : discours, débats, polémiques, journée d’études organisée par Annie Renonciat, 18 mars 2009, INRP de Lyon

Le propos de cette journée d’études est de comprendre les débats contemporains, leurs enjeux et leurs énoncés, à la lumière de l’histoire longue des discours liés à l’image pédagogique et à ses évolutions, de l’imprimé au numérique. Il se décline en trois axes : retourner aux origines de ces discours afin d’appréhender leurs sources philosophiques et/ou religieuses ; étudier leurs formulations récurrentes ; repérer parallèlement l’émergence de problématiques spécifiques, liées à un contexte social, institutionnel et/ou historique, ou, plus précisément, aux particularités (techniques, sémantiques, etc.) de chacun de ces médias.

Programme et présentation ici.

Posted in Colloque et Journée d'études, Culture audiovisuelle jeunesse, Ressources | Tagged , , | Leave a comment

Pôles régionaux d’éducation artistique

Vous trouverez à l’adresse ci-dessous les coordonnées des différents pôles d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel ; ainsi que les numéros à télécharger de La Lettres des pôles.

http://www.centreimages.fr/gefipoles.php

Les pôles sont généralement des structures culturelles qui ont pour missions principales d’animer le réseau à l’échelle régionale, d’être un centre de ressources et de documentation régional, de coordonner et développer la formation des professionnels, des médiateurs culturels, des animateurs de quartiers, des formateurs…

Les pôles régionaux s’articulent aux dispositifs existants de sensibilisation, d’éducation et de formation au cinéma et à l’audiovisuel, qui cherchent à multiplier :
- la découverte des œuvres (films du répertoire, œuvres contemporaines, autres cinématographies peu diffusées) dans leur espace de diffusion (la salle de cinéma) ;
- la rencontre avec les artistes et les professionnels de l’image ;
- la fréquentation de lieux spécifiques (lieux – ressources et lieux de mémoire) ;
- la diversité d’approches et de lectures des œuvres (approche historique et sociologique des films, analyses filmiques des œuvres…) ;
- l’utilisation d’outils pédagogiques (livrets, cassettes VHS, CD ROM, DVD, internet…).

Le cinéma et l’audiovisuel sont étroitement liés et constituent la base de cette démarche.
Des passerelles se créent de fait avec le multimédia et les nouvelles images ; des articulations se développent avec la photographie, l’art vidéo, les arts plastiques…

 

Posted in 1. Cinéma (s) éducateur(s) | Tagged , | Leave a comment

Images à l’école, image de l’école: 1880-1960

Philippe Bourdier, dir., Images à l’école, image de l’école : 1880-1960, Chartres, Musée de l’école, 107 p.
[Actes du colloque du 17 mars 2010 à Chartres, consacré à l'histoire des pratiques pédagogiques au moyen des images dans le système scolaire français : caractérisation des usages pédagogiques, analyse des fonds du Musée national pédagogique de Rouen, évocation des dispositifs de projection à l'aide des lanternes magiques, étude de la filiation littéraire et iconographique dans la littérature de jeunesse autour de la figure de Jeanne d'Arc, analyse de l'essor de l'enseignement par le cinéma ainsi que de celui du cinéma lui-même dans les courants de l'éducation populaire, laïque (C. Freinet) et catholique (Film et jeunesse). Contributions d'Antoine Prost, Sophie Bataille, Michel Manson, Yves Gaulupeau, Valérie Vignaux et Philippe Bourdier].

programme du colloque

Posted in Bibliographies, Colloque et Journée d'études | Tagged , , | Leave a comment

Un grand écran pour les lettres

Philippe Bourdier, Un grand écran pour les lettres, le cinéma et l’enseignement du français, Paris, L’Harmattan, 2008, 318 p. Préface de Claude Murcia.

Quelle est la place actuelle du cinéma dans l’enseignement du français dans le secondaire ? Quelles pratiques pédagogiques ? Quelles représentations en ont les enseignants, quelle approche est proposée par les manuels scolaires ? L’ouvrage s’enrichit de réflexions sur les rapports entre littérature et cinéma et décrit des démarches novatrices menées dans des classes de collèges et lycées.

Cet ouvrage s’attache à un domaine à la fois intéressant et mésestimé : la place actuelle du cinéma dans l’enseignement du français dans le secondaire. Il propose une réflexion sur les savoirs à construire auprès des élèves à partir d’une étude qui envisage à la fois les pratiques pédagogiques, les représentations qu’en ont les enseignants mais aussi les approches proposées dans les manuels scolaires. L’auteur y aborde le recours à l’image qui est recommandé comme exercice intellectuel fondamental sur la polysémie de la représentation. Il propose également des analyses originales autour des rapports entre la littérature et le cinéma, tels que ceux-ci transparaissent dans les recommandations officielles ainsi que dans nombre d’ouvrages pédagogiques en usage. Il fait état enfin de démarches novatrices, menées dans des classes de français de collège et de lycée.

Posted in Bibliographies | Tagged | Leave a comment

Image et formation des adultes

Si l’image, en tant qu’outil pédagogique ou en tant qu’écriture particulière, le « langage de l’image », a souvent fait l’objet de discussions, son utilisation dans l’histoire de l’éducation a été bien plus rarement étudiée et c’est alors plutôt l’enfant qui est placé au centre des analyses. Quelques travaux, cependant, ont été menés sur des réalisations spécifiques en direction d’adultes, mais il n’existait pas, jusqu’alors, de publication générale sur ce thème.

Cet ouvrage présente, à travers dix contributions, une variété de pratiques s’appuyant sur l’image dans la formation des adultes, à différentes périodes de l’histoire : la lanterne magique dans les cours du soir au XIXe siècle, le cinéma éducateur dans l’entre-deux-guerres, le film ou la télévision au service de la promotion sociale dans les années 1960, l’image fixe dans ses diverses formes et utilisations en formation, une bande dessinée géante comme support d’alphabétisation ou, plus récemment, les outils multimédia dans la formation professionnelle.

Table des matières :

  • Introduction. Histoires d’images et de formation par Françoise F. Laot
  • Projections lumineuses pour l’instruction des adultes en France. Le rôle des mouvements philanthropiques et des politiques publiques pendant la « longue dépression » (1873-1896) par Jacques Perriault
  • Le Voile sacré, un film d’éducation populaire dans le réseau du cinéma éducateur laïque par Pascal Laborderie
  • L’image et la fée du logis : former les femmes à devenir de bonnes ménagères par Aurélie Brayet
  • Une expérience pionnière à la télévision française : l’école de la Recherche ou la recherche de l’école par Jocelyne Tournet-Lammer
  • Le film Retour à l’école ? Un des derniers projets de la Délégation générale à la promotion sociale par  Françoise F. Laot
  • Une télévision au service de la promotion sociale : RTS/Promotion de 1963 au début des années 1970 par Viviane Glikman
  • La télévision éducative pour adultes avait-elle un avenir ? Référence à une expérience vécue à RTS/Promotion entre le 1er avril 1968 et le 31 décembre 1973 par Michel Blachère
  • La création de la méthode Photolangage® par Claire Bélisle
  • Une bande dessinée géante pour la formation des travailleurs migrants par Catherine Mathey-Pierre, Amandine Bergère, Jenny Lehoussel
  • Images et outils multimédias dans la formation professionnelle des adultes à l’AFPA par Schéhérazade Enriotti et Philippe Masse
Posted in Bibliographies, Ressources | Tagged , | Leave a comment

20 ans d’action culturelle cinématographique (1989-2009)

Le CNC dans ce rapport concernant les actions culturelles pédagogiques employant le cinéma, mises en place depuis vingt ans, dresse un bilan de l’ensemble des dispositifs nationaux d’éducation au cinéma :

École et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma et Passeurs d’images.

Le rapport intitulé :  “Géographie de l’éducation au cinéma, 20 ans d’action culturelle cinématographique 1989-2009, École et cinéma / Collège et cinéma / Lycéens et apprentis au cinéma / Passeurs d’image” rappelle l’objectif principal de tels dispositifs : donner au plus grand nombre d’élèves et de jeunes une culture cinématographique et audiovisuelle par la découverte des oeuvres dans les salles de cinéma, par la rencontre avec des professionnels et par la pratique des images et des sons.

L’étude revient sur les grandes étapes historiques de la mise en place de ces dispositifs. Grâce à des cartes
et à des tableaux, elle montre comment, à partir de la date de leur mise en place, les dispositifs ont évolué
pour, progressivement, concerner l’ensemble des régions et un nombre toujours croissant d’élèves et de
jeunes.
Au total La Géographie de l’éducation au cinéma rassemble plus de 80 contributions qui témoignent de la
richesse et de la diversité des propositions ainsi que la qualité des acteurs de l’éduction à l’image.

Vous pouvez le télécharger ici (le rapport fait 5,5 Mo)

Posted in Ressources | Tagged , | Leave a comment

Cinéma scientifique

Thierry Lefebvre, La chair et le celluloïd, le cinéma chirurgical du docteur Doyen, Brionne, Jean Doyen éditeur, 144 p.

Préfaces du Dr Alain Ségal, de Jean Doyen et de Marie-Véronique Clin.

compte rendu complet sur http://1895.revues.org/2052

Posted in Bibliographies | Tagged | Leave a comment